Conciliation études-travail Vaudreuil-Soulanges

Le programme « Conciliation études-travail Vaudreuil-Soulanges » se veut un outil de valorisation de l’éducation dont l’objectif principal est d’amener chacun des acteurs de la communauté à prendre activement sa part de responsabilité dans la persévérance scolaire et la réussite éducative des jeunes de la région.

Ainsi, des outils et des ressources sont mis à la disposition des différents acteurs impliqués dans la réussite éducative des jeunes dans le but que tous puissent cerner les avantages et les risques reliés à la conciliation études-travail et à intervenir auprès des jeunes.

Les employeurs de la région sont appelés à s’impliquer, via le programme d’engagement, en adaptant les horaires de travail à la réalité de leurs employés-étudiants, en s’informant sur leur réussite scolaire et en offrant tout le soutien nécessaire à l’étudiant pour concilier adéquatement ses études et son travail. Par ce programme, nous souhaitons également faire connaître les employeurs qui s’impliquent dans la réussite éducative des jeunes en leur offrant une plus grande visibilité auprès des jeunes, mais aussi une plus grande reconnaissance dans le milieu scolaire et auprès des membres de toute la communauté.

Les jeunes sont formés sur leurs droits, sur les normes du travail, sur l’organisation de leur temps et sur l’art de la communication avec leur employeur. Parce que le travail peut être une expérience positive et formatrice; nous croyons à l’importance de bien l’encadrer afin de donner toutes les chances possibles à la relève de la région d’accéder à leurs rêves.

Un logo réalisé par les jeunes pour les jeunes de Vaudreuil-Soulanges

Suite à un projet réalisé en collaboration avec l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes dans le cadre du cours Art et MultiMédia, 3 jeunes hommes ont réalisé un logo représentant la conciliation entre les études et le travail ils le définissent comme suit :

Le personnage représente l’élève/le travailleur, la pomme représente l’école et la tige de la pomme pointe vers le haut pour représenter la réussite de l’élève. La différence d’épaisseur des formes représente la flexibilité donc chacun doit faire preuve.

Dans leur logo, ils ont utilisé plusieurs couleurs telles que le bleu représentant la confiance, le rouge afin de bien reconnaître la pomme et le vert représentant la paix.

De plus, la pomme est au centre du cercle, afin de représenter l’équilibre que cherche à atteindre l’élève entre ses études et son travail. Finalement, l’élève est à la droite de l’oeuvre afin de représenter un futur paisible.


Portrait de la région

La population des 0 à 24 ans forme le tiers de la population totale de chacune des MRC de la région de la Vallée du Haut-Saint-Laurent. De ce nombre, près de la moitié d’entre eux sont en âge de travailler. Selon les données les plus récentes, au Québec, 38% des élèves de secondaire 1 ont un emploi à temps partiel et ce nombre passe à 55% en secondaire 5.

Selon les résultats de l’Institut de la statistique du Québec, ce sont les filles qui occupent le plus souvent un emploi à temps partiel, mais cela ne signifie pas que les garçons ne travaillent pas. Au contraire, ils sont certes moins nombreux à occuper un emploi, mais ils travaillent un plus grand nombre d’heures.

Dans Vaudreuil-Soulanges, selon les données d’un sondage maison effectué en 2011 auprès des élèves de secondaire 3-4-5 de la Commission scolaire des Trois-Lacs, ce sont 59% des élèves qui travaillent à temps partiel et ce nombre passe à 76% en secondaire 5. Ces chiffres confirment et surpassent ceux du sondage effectué en 2009 par Réussite Montérégie où l’on apprenait que 39,7% des élèves disaient travailler durant l’année scolaire et l’été.

Parmi les élèves sondés par la Commission scolaire des Trois-Lacs, 54% des élèves qui ont un emploi à temps partiel y consacrent 15 h et moins par semaine et 1 élève sur 5 entre 15 et 20 heures. Toutefois, ils sont 10% à travailler plus de 20 heures par semaine. Il est important de souligner que diverses études révèlent qu’au-delà de 20 heures par semaines pour un étudiant à temps plein, le risque de décrochage scolaire est en hausse. Il est donc important de leur fournir les outils nécessaires pour une saine gestion de leur emploi du temps.

Selon les recherches de Réussite Montérégie, lorsque l’on demande aux étudiants du 2e cycle du secondaire s’ils ont déjà songé à abandonner leurs études pour travailler à temps plein, 15,3% des étudiants qui travaillent affirment que oui, contre 12,4% chez ceux n’ayant pas d’emploi. En formation générale aux adultes, c’est 33,2% de ceux qui occupent un emploi durant leurs études qui ont déjà songé à les abandonner pour travailler à temps complet. Au deuxième cycle du secondaire, la différence peut sembler minime, mais prend des proportions d’autant plus alarmantes lorsque l’on pose la question différemment, soit en demandant s’ils ont un ami qui a déjà songé à abandonner ses études pour travailler à temps plein. Parmi ceux qui travaillent, ils sont 37,1% à répondre oui, contre 26,7% chez ceux qui ne travaillent pas.

top
148fda1dd59aaf3366c26225ec48c85b888888888888